Les Balkans avec Valeri (part 2)

J’avais le projet de vous raconter chaque minute de chaque heure passée dans la montagne bulgare… et puis j’ai eu un doute sur la survie des lecteurs…

C’est pourquoi nous vous présentons un résumé des faits…

Pour ceux qui ont suivi… nous venions de passer une nuit en refuge a une température proche des 5 C ( eh oui, le poêle dont je parlais précédemment, n’est pas dans la chambre !), ce qui nous a semble être une bonne entrée en matière !

Le petit déjeuner est bien copieux… et nous sommes fin prêts a attaquer la montagne pour une marche de 6h30 et 750 m de montée avant d’arriver au refuge Rai (prononcer Rail). Nous sommes en plein Parc National du Balkan central. Pour le coup, le refuge est super bien chauffé !
Nous aurons de bonnes et de très mauvaises surprises durant notre trek. Ainsi, nous sommes tombes en pleine fête des étudiants au refuge Taja, a l’occasion de notre 3eme soirée en altitude… l’alcool a coulé a flot autour de nous… certains ont picolé toute la nuit… dont des gardes de montagne ! Aheum… Il se trouve que c’était aussi le week-end de la fête des marins, donc comme il se doit nous avons mangé un peu de poisson pendant le repas.

Par contre l’anecdote la plus « piquante » il faut tout de même raconter que la bonne femme du refuge de la 5eme nuit nous a laissé manger quasiment en moufles et bonnet dans son refuge car, comme elle l’a si bien dit « je ne vais tout de même pas allumer le feu pour 3 personnes ! ». Ce fut un soir a raki.

En bref, le trek aura duré 5 jours pleins. Le pic le plus haut est a 2376 m, il s’agit du mont Botev.
Bon évidemment, pour certains Népalais (suivez mon regard…) cela paraitra un jeu d’enfant ! Mais disons, qu’il s’agit d’une mise en jambe qui s’est avérée très sympathique !

On l'a fait !On l’a fait !

Et notre guide, Valeri a été plus que sympathique… il nous a montre sa montagne, nous avons parle littérature française, russe et bulgare, mais également histoire et géographie. En fait Valeri était professeur avant de devenir guide de montagne.

Nous, en  échange nous lui avons appris des mots et expressions français très importants comme « binouze »… « ne pas repartir sur une jambe »…  😉  Ce fut un véritable échange culturel !

Et pour finir, nous avons termine notre trek a Kazanlak ou nous avons visite un musée historique et artistique dont Philippe voudra peut-être vous toucher un mot…

A lire aussi...

Ce contenu a été publié dans Europe, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Les Balkans avec Valeri (part 2)

  1. claire et martin dit :

    Pas de souci, promis, on se vantera pas de nos 5200m!!!!!
    En tout cas il a l’air de faire pas chaud chaud par chez vous!! Sachez que pour nous il gèle toute la semaine aussi!!!
    Je ne sais pas comment ca se passe dans vos pays lointains mais pas si loin, chez nous comme vous vous en doutez, c’est sapin, cadeaux, menu de réveillon et compagnie qui se préparent!!
    J’espère que vous avez bien recu le mail qui cause du Népal car j’ai essayé de vous donner quelques détails!!
    Allez gros bisous à tous les deux et si on n’a pas le temps de revenir sur votre blog d’ici là, on vous souhaite un très joyeux Noël!!
    Gros bisous

    • Nous dit :

      Salut Claire !
      Bien reçu ton mail sur le Népal… ca avait l’air bien chouette ! Je vois que les preparatifs de Noel battent leur plein !
      Nous on hésite encore a passer Noël en Turquie ou en Inde, on va voir…
      Bisous

  2. mam belmam dit :

    Bien contente de vous voir en chair et en os !! On va avoir la neige aussi !
    Bisous

  3. Chouchette dit :

    Salut les jeunes
    Il est vrai que je suis bien contente aussi de voir vos binettes, mais moi je dis qu’il manque quand même une photo de Valéri, un verre de raki à la main. On aurait vraiment une image plus précise de votre trek.
    Sinon Fad, fais pas ta coquette, mets la ta capuche, tu vas attraper froid …
    Joyeux Noël et bisous à tous les 2 !

    • Nous dit :

      Bon, la photo de Valeri c’est seulement avec du vin rouge et c’est que pour toi ! Je vais pas bousiller la réputation du guide quand même ! lol
      Et puis sinon, pour la capuche, je l’ai mise dans le quart de seconde qui a suivi la photo parce que des qu’on s’arrêtait de marcher on était pétrifié par le froid au niveau du pic Botev.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>