Valparaiso, dernière ville mythique

(Le 8 décembre 2011)

En passant seulement 4 jours a Santiago du Chili, ce n’était pas gagné de trouver le temps de passer voir Valparaiso même si la ville n’est qu’à quelques 115 km de la capitale. Par chance, notre hôte Christian a un peu de temps en ce moment et propose d’aller y faire un tour ensemble ce qui simplifie la tache. Bien évidemment nous partagerons les frais de voiture. Le monde du couchsurfing n’est il pas un monde de cordialité ?

Tous d’abord, nous passerons en fin de mâtiné a Vina Del Mar, qui est la ville natale de Christian. C’est en fait la ville balnéaire où les habitants de Santiago vont passer leur week-end. La colline qui borde la côte est pleine d’appartements. Le style du coins, c’est l’ascenseur funiculaire extérieur… La classe !!!! Comme la saison vient à peine de débuter, il n’y a pas encore trop de monde sur la croisette et c’est plutôt agréable.

Deuxième stop à Valparaiso, ville mythique s’il en est. Ce sera notre dernière ville mythique du voyage, à mettre dans la même liste qu’Istanbul, Bombay, Pondichéry, Tokyo, Pékin ou encore La Paz pour ne pas toutes les nommer. Situation inédite, nous faisons face à l’atlantique (Voir commentaires) à partir de la cote sud-américaine. On avait déjà vu cet océan à partir de la Nouvelle-Zélande mais c’est Valparaiso ici et ça fait quelque chose. La ville est réputée pour ses funiculaires. On passe au port pour une dernière rencontre animalière durant ce voyage : les pélicans. Ce sont vraiment de gros oiseaux, genre bombardier.
Ensuite une escapade dans les hauteurs de la vieille ville permet de découvrir le Valparaiso ultra-coloré. Ici pas de timidité : vert, bleu ciel, rose, violet. C’est très beau, ça s’étale sur les collines comme une gigantesque exposition bariolée et on en redemande.
Enfin avant de partir, un bon restaurant de poisson. Pour donner encore un bon point de comparaison face à l’Argentine, je dirais que le Chili a cette énorme qualité d’être un pays où on aime le poisson. Et Valparaiso est un des plus haut lieux pour profiter des délices de la mer.

Le voyage est imprévisible. C’est son plus grand charme. Nul ne savait que Valparaiso marquerai le point final de cette longue route. Et ce fut un choix du hasard de très bon gout.

A lire aussi...

Ce contenu a été publié dans Amerique du sud, Chili, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Valparaiso, dernière ville mythique

  1. Julien dit :

    Sauf erreur de ma part c’est le Pacifique qu’on peut admirer à Valparaiso, pas l’Atlantique !
    D’ailleurs sur l’avant-dernière photo c’est marqué « Atalaya del Pacifico » 😉
    Je vous taquine, mais je suis bien content que les derniers posts soient en ligne et que la boucle soit bouclée. Un grand merci pour ce tour du monde virtuel (pour ce qui me concerne).

    Julien.

    • Philippe dit :

      Merci pour le commentaire. C’est une magnifique double inversion de ma part. C’est d’ailleurs d’avoir vu la photo du bâtiment avec marqué « pacifico » qui m’a fait penser à écrire quelques phrases à propos de nos rares passages près de cet océan. Je ne corrige pas l’article, ça rend le blog plus conviviale et interactif n’est ce pas !?
      Il reste un dernier article à mettre en ligne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>