Pondichery, c’est bien.

Pondichery du 8 au 12 mars

IMG_0093Comme souvent, on est arrive en bus. Un bus un peu plein part moment. Ca doit faire 2 ou 3 fois qu’on observe un comportement “insolite” dans les bus pleins. Une personne monte dans le bus avec un sac mais doit rester debout. Il est normal de poser son sac sur les genoux d’une personne assise sans lui demander specialement son accord, parfois meme quand elle dort. Ca semble logique en Inde, celui qui est assis ne sera pas plus fatigue si il a un sac sur les genoux contrairement a celui qui est debout.

IMG_0099En sortant de la gare de bus on a marche un peu pour aller au centre ville. En chemin un monsieur nous accoste et se met tres vite a parler de ses probleme de santé (de maladie grave), en moins de 2 minutes on a ses certificats de maladie dans la main. Etait ce une ruse pour nous demander de l’argent ? Chacun jugera mais il semble que tous soit possible en Inde.

Un peu de geo-socio-historio-politique. Voici 3 evenements parmis tous ceux que nous ne connaissons pas et qui faconnenet la ville de Pondichery.

D’abord ce fut  un territoire achete par la france a l’inde pour y installer la compagnie francaise des indes orientales pendant pres de   300   ans. Ca laisse des traces sur les noms des rues et sur les vetements des policiers. Ensuite il ya le devellopement de l’ashram de Sri Aurobindo, oeuvre poursuivie par  Mirra Halfassa  dite “la mere”. Enfin, il y a la creation d’Auroville a l’iniative de “la mere” en  1968.

L’ashram de Sri Aurobindo en pres de 60 ans est devenu un acteur tres puissant de la ville. Ils possedent pas mal de batiments, de magasins et une station essence. Comme beaucoup d’ashram c’est tres ouvert sur le monde et ca se doit d’ouvrir sa porte a n’importe qui. Ces 2 elements reunis (Importance sur la ville et ouverture) ont fait que nous nous sommes retrouves loger par l’ashram alors que nous ne le chercions pas. IMG_0103Les 2 hotels qu’on a viste etaient trop chers pour nous et l’un d’entre eux nous a gentillement conseiller d’aller voir dans la derniere creation hoteliere de l’ashram si nous y trouveriosn notre Bonheur. Tres bonne pioche, cette chamber double restera une des moins cher de l’inde et certainement le meilleur rapport qualite prix. Evidement en etant loger par l’ashram on ressoit une petite plaquette pour information sur les heure d’ouverture de la cantine et les different lieux de vie de l’ashram reparti dans la ville mais vraiment sans aucun proselytisme. IMG_0090bisPour finir cette petite introduction al’ashram, il faut noter que l’ashram est un des rares qui existe encore pres de 20 ans après la mort de son gouroux. Beaucoup de gens viennent du monde entire vivre a plein temps ou temps partiel a l’ashram meme sans avoir connu de leur vivant les 2 personnages et se recuillent umblement devant leur tombe “rayonnante”. Pourquoi pas, aimer les paroles prononcees il y a 2000 ans ou il y a 30 ans sont 2 choix qui peuvent se defendrent.

Fort de ce tres bel atterissage a l’hotel de l’ahram nous avons visite un peu la ville et ses environs. On etait loge dans le quartier francais, celui qui est le plus pres de la mer. Ca nous a permis de faire un jogging, chose qui n’etait pas arrive depuis Naganahalli il ya pres d’un mois. Le quartier francais, ca fait quelque chose. Il n’est pas reserve aux nationalistes profonds de s’emouvoir (Au sens qu’on voudra du terme) devant les noms de rue tres parisien : rue Saint Louis, rue de Suffren etc. Le lycee francais, les magasins de livres francais, l’alliance francaise, les policiers en kepi, des jeunes indien de 20ans qui parlent francais (appri a l’allaince) et une certaine architecture colloniale francaise, font que Pondichery nous rappel la France sans fouinage touristique profond.

IMG_0089bisOn a visite le cimetiere coloniale ou effectivement il ya pleins de tombes aux noms francais et aussi protugais. On a aussi visite le musee de Pondichery qui grouille de petits tresors europeanises (On est pas les seuls a etre passé) et poussiereux. Ca va de la collection de pieces a la collection mineralogique (Tristement male entretenue) en passant par des lettres de consules et embassadeurs et des vieux meubles. Ca se visite bien et il n’y a pas de raison de s’en priver a 3 centimes d’euros l’entrée par personne.

Pondichery a aussi ete notre point de depart pour une excursion en velo a Auroville. Les velos de l’ashram on ete vaillants sous le soleil de plomb qui nous a laisse de beaux de coup de soleil sur les bras et la nuque, ce qui prouve que meme après 2 mois le soleil indien peut toujours surprendre.

Au niveau timing general du voyage on commencait a etre dans un serieux dilemme.IMG_0101 L’aimant Andam Island est active et en meme temps il ne faut pas arriver trop tard au Nepal faut de quoi nous ferons le trek dans les nuages a regarder nos chaussures. Malgres cela la curiosite nous a pousse a faire une halte a Auroville, juste pour voir. Ce qui demontre encore une fois que dans la vie on peut toujours esperer d’une ballade en velo qu’elle  se transforme en petit sejour. Nous passames de Pondichery a Auroville de la facon la plus naturelle.

A lire aussi...

Ce contenu a été publié dans Inde, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>