Hochi… non !!! Saigon

Du 29 novembre au 6 décembre 2010

 

Voila la dernière grande ville du Vietnam. Sœur jumelle, double, ennemie, pôle oppose de Hanoï ? La plupart des voyages au Vietnam commencent par l’une et finissent dans l’autre. Pendant la guerre avec les USA, elles ont été ennemie jures. Saigon fut rebaptisée Ho Chi Minh City a la victoire du camp rouges. On en reparlera.

A nouveau le couchsurfing. C’est toute la famille de Lisa et Binh qui nous accueillent dans un quartier non-touristique et proche du centre ville. Ils ont une grande maison sur 4 niveaux, 2 filles de 6 et 9 ans et 2 chiens pas trop accueillants. Lisa est des USA et Binh est un vietnamien du sud pur souche. Ils ont un business de manufactures en produits recycles. L’atelier fabrique des porte-photos, des sacs a mains, de porte stylo, des miroirs, des pots de fleur etc… A l’aide de papier journaux, plastique ultra résistant de sac, ancien circuit imprime. Ça fait pas sérieux comme ça, mais le résultat est très réussi, on en a même offert a la famille pour noël. Ils emploient un peu de famille et d’autres personnes (Pas d’enfants, c’est fini au Vietnam).

Musée de la guerre. Comme a Hanoï,  il y un musee de la guerre. Celui-ci est spécialisé dans les exactions des USA pendant la guerre. Utilisation d’arme a fragmentation interdite depuis 1899 ou utilisation d’arme chimique directes ou indirectes. Les USA ont utilise du napalm pendant cette guerre comme d’autre nations pendant la 1ere guerre mondiale et la France pendant la guerre d’Indochine. Les USA ont aussi utilise le fameux agent orange. C’est en fait un herbicide très puissant qui permettait d’abord de « débroussailler » les alentours des zones sensibles militairement tel que les aéroports et campement dans le but de voir arriver l’ennemie. Ensuite le procédé a été utilise pour nettoyer au front des zones de combat. Les Vietnamiens se cachaient dans la foret : il fallait détruire la foret. 2 problèmes : les terres ne sont plus utilisables pendant de nombreuses années et cette pollution touche profondément les êtres humains en entrainant des cancers et des handicapes congénitaux. En gros, même après la guerre, c’est toujours la guerre. Et même les soldats américains ont cherche a poursuivre en justice l’état fédéral américain et Monsanto, le gentil fabricant de l’agent orange. Le musée est très sombre, plein de photos de victime et parfois de photos de barbaries perpétrées pas les soldats ayant perdus leur repères dans cette guerre des plus dure.

Les copains suisses. Déjà 5 fois. Et oui, déjà 5 fois que l’on croise Maude et Vincent en 2 mois. On est encore tombe sur eux en plein centre ville touristique (Ça aide). Ils ont un plan-visite super sympa a nous faire partager. La femme d’un collègue de Vincent est d’origine vietnamienne et est a Saigon en ce moment. Elle doit les emmener faire un tour a la ferme aux crocodile et autre… Nous en sommes.

Ferme aux crocodiles. C’est une ferme ou il y a des crocodiles dedans (Malin). Ça pue. Déjà naturellement ils doivent pas sentir trop bon, mais comme ils sont entasses par dizaines dans des enclos avec leur marre a lentille verte, ça aide pas non plus. Après avoir regarde une bonne centaine de crocodile dormir, on est allé au restaurant. Tout le monde a goute au fameux animal. C’est une viande douce dont certains disent qu’elle est proche du poulet. C’est très bien a manger, pas dégoutant pour un sous. Avant de repartir, passage oblige dans les ateliers de travail des peaux de crocodile.

Église Cao Dai. Un tour organise propose de voir ça, suivit des tunnels de la guerre du Vietnam. Le caodaisme est une religion qui date de 1920. C’est une fusion de pas mal de courants de pensées religieuses et philosophiques. Les gens viennent s’écarquiller les mirettes sur l’église toute colorée et la façon dont les fidèles pratiquent leur culte. On peut faire des photos mais il est demande de ne pas faire de photos ou l’on voit des touristes. Certainement pour garder le coter sérieux de la chose. C’est vrai qu’on a jamais vu le pape ou des curée faire des photos avec des touristes venus de l’autre bout de la terre. Pas grand chose a dire a part : ça, c’est fait.

Tunnels vietminhs. Encore un vestige de guerre. Ce sont les tunnels creuses pendant la guerre et qui ont permis de ravitailler la résistance Saigonaise, de harceler les américains au sud et de lancer l’assaut final sur Saigon. Il est possible de se « promener » dans un tunnel pour tester sa claustrophobie ou d’avoir des tas d’explications sur la topologie de la zone, le fonctionnement des tunnels et sur les différents pièges réalisés par les vietnamiens. Le clou du spectacle est la présentation de la trappe d’accès 25cmx30cm pour rentrer et sortir des tunnels. C’est tellement bien cache que les pauvres américains pouvait avoir littéralement un Vietnamien qui leur poussait a coter de la chaussure pour leur tirer dessus. L’anti-clou du spectacle c’est le stand de tir. Il est possible de tester des armes de guerre type M16 et plus gros. C’est de bon gout, dans un musée de la guerre. Le guide a dit que c’était les touristes qui avaient demande ça pour pouvoir s’amuser : Quel bonheur !!!

Sinon on a passe un peu de temps en famille avec Lisa et Binh. On a fait a manger ensemble. Il y a même eu un spectacle de théâtre musicale avec les petites. L’une jouait du piano et l’autre faisait les marionnettes. Quelques conversations ont été plus pesantes que d’autres. Binh a raconte comment son père médecin de Saigon, s’est vu notifier par les communistes victorieux que le pays n’avait plus besoin d’un médecin bourgeois comme lui. Il n’a plus jamais été médecin et a du faire autre chose. Les frères et sœurs de Binh ont aussi eu des difficultés dans leurs études du fait du passe familiale bourgeois. Voila pourquoi on a arrêté de dire Ho Chi Minh. Binh et Lisa disent toujours SAIGON. Ça a pas été simple de partir de cette petite famille. On espère qu’on acceuillera les filles dans 15 ans quand elles voudront découvrir l’Europe et Paris.

A lire aussi...

Ce contenu a été publié dans Asie du Sud-Est, Vietnam, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>