Phnom Penh

Du 8 au 17 decembre 2010

Apres le tour du Delta du Mekong, on debarque du bateau un peu a cran. Fort heureusement, on sait qu’on va se retrouver dans un environnement serein a Phnom Penh : encore une fois, on va chez un hote couchsurfing.
Le Mekong arrive jusqu’au centre de la ville, ou il se fond avec le Tonle Sap, un fleuve tres particulier car il change de sens en cours d’annee… j’en reparlerai un peu plus tard.

Bref, on fait notre chemin jusque chez Henrik, un suedois qui ressemble a Brad Pitt et qui parle le francais.
Il habite tout pret de la, mais on est hélé par au moins 10 chauffeurs de rickshaw sur le chemin.
Henrik habite juste en face du fleuve, et il a une vue superbe de son appartement. On va tres vite tres bien s’entendre avec lui… et rester bien plus longtemps que prevu. C’est comme si on venait de trouver un endroit pour se ressourcer et on en a eu bien besoin a ce moment la.

Il faut savoir que la 1ere impression sur Phnom Penh nous a un peu refroidi… que je vous explique… Le soir de notre arrivee, au moment de revenir des courses, on tombe sur un entrainement de Danse des Dragons. Et peu apres qu’on se soit amasse avec les autres badauds, on se rend compte que les gamins devant nous sont en train de sniffer de la colle a tour de role. Comme ca, au milieu de tout le monde. Et ca a l’air de ne choquer personne.
Pendant quelques jours apres ca, Philippe n’avait plus trop envie de sortir et on a donc traine gentiment chez Henrik. On a decouvert l’Ipad qui est un outil formidable qu’on a envie d’en avoir un mais qu’on verra plus tard.

On a passe donc pas mal de temps avec notre hote qui est devenu au fil des jours un bon copain. Il nous a presente des amis, on est alles ensemble au resto a l’occasion et on a fait quelques soirees a la maison. L´une d´elle avec foie gras, fromage, paté et vin rouge… Henrik y mérite d´etre francais !

Repas francais chez Henrik

Grignotage au Cambodge


Degustation d’araignee por philadia

Le soir, on prend vite l´habitude d´aller manger des brochettes dans un stand de rue tenu par des adolescentes. Elles sont de plus en plus souriantes et sont contentes de nous voir arriver tous les soirs. C´est délicieux et c´est tres bon marché comparé aux restos a touristes alentours.

Repas de rue (brochettes trop bonnes)

Malgre notre torpeur initiale, on est tout de meme alles faire quelques visites.
Le temple Wat Phnom ou on a decouvert que les offrandes aux statues sont sur le versant carnivore…comme vous pouvez le constater

Wat Phnom

Déesse avide d´argent... mais serieuse !

Intérieur de Wat Phnom

Philippe, comme d’hab, s’y est fait des copains animaux, chien, chat, oiseau.
Et il faut savoir que les cambodgiens sont les inventeurs d’un systeme mi-vicieux et mi-cretin, ca s’appelle « Toi le touriste, je vais te la faire a l’envers ». En se baladant dans l’enceinte du temple, on tombe sur des gens avec des cages a oiseau qui nous proposent de liberer un oiseau si on leur donne 1$… Ca veut dire qu’ils essaient de faire payer un touriste pour liberer un oiseau que eux-memes ont enfermes… Mais la ou c’est encore plus tordu, c’est qu’on apprend peu apres que les oiseaux sont dresses a revenir vers leur maitre… Attention mesdames et messieurs, pour une arnaque, je vous en fais 2 !!!

On est aussi allés au Palace Royal ou on ne rentre pas en débardeur ni en short ou jupe au dessus du genou. C´est le palace royal quand meme ! Pleins de dorures. Puis, visite du temple d´a coté. On est aussi allés au marché central ou on a trouve un guide des temples d´Angkor, la prochaine étape. Reste plus qu´a le lire.
La visite la plus marquante est celle de l´ancienne prison S21, devenue le musée de Tuol Sleng. Super dur. Le régime de Pol Pot ca a cassé le pays. Dans cette prison, plus de 10000 personnes sont mortes. En 5 ans.
En 5 ans du régime des khmers rouges, 2 millions de personnes sont mortes, tuées ou mortes de faim ou d´épuisement, soit 1 quart du pays a l´époque. Tout le monde connait au moins 1 victime.
Puis il faut revenir a une vie normale. Disons que tout ca nous aide a prendre conscience de ce que le pays a enduré, et du chemin parcouru depuis.
On a fait des visites plus « calmes », comme le musée de Phnom Penh.

Ce passage a Phnom Penh est aussi bien riche en rencontres… Bon, déja il y a Henrik dont on va rencontrer la chérie. Et on comprendra un peu plus tard que c´est le début du début… Mais c´est le vrai coup de foudre.  Et c´est vrai qu´elle est chouette Virginie. Vous aurez la suite de la romance dans la prochaine note… 😉

Et puis il y aura Gabriella… Ah Gabriella, une de nos meilleures éleves ! 😉
Gabriella, en fait, on lui a adressé la parole dans la rue pour lui dire que c´etait peut-etre un peu dangereux qu´elle se promene avec son gros appareil photo reflexe au bout du bras (on l´avait lu dans notre guide…). Du coup, on discute et elle nous dit etre italienne, installée a Paris. Puis de fil en aiguille on va boire une biere, qu´elle nous offre bien gentiment… et on se met a parler voyage. Elle nous dit qu´elle aimerait bien voyager mais… que… ben, elle aimerait bien quoi. Alors dans une sorte d´operation commerciale de tourdumondiste, on lui fait l´article, lui disant que c´est facile, que c´est chouette et qu´elle saute le pas.
Une semaine plus tard, on recoit un mail ou elle dit qu´elle a envoyé chier sa chef ! Voila, nous on est fiers de Gabriella ! Elle peut voyager, et elle va le faire…

Puis on rencontrera aussi un médecin généraliste francais pendant une visite a la boulangerie. Il est retraité en France mais travaille ici. Il nous invite a prendre un verre chez lui « Le plus bel appartement de Phnom Penh », comme il nous dit des qu´on en franchit le seuil. Et effectivement ca en jette. Avant qu´on entre il annonce quand meme la couleur, « bon, je suis marié avec une petite cambodgienne ».
Voila. Cette phrase résume aussi ce qui est dérangeant. Dans les rues de la ville, on croise partout ces « couples » assortis ainsi : un vieux blanc et une jeune cambodgienne habillée a la limite de la décence.
Malgré tout, on passe un bon moment avec lui, on parle architecture, on parle temples d´Angkor et on parle du Tonlé Sap. Mais qu´est-ce que c´est ? je vous entend déja demander…
Le Tonlé Sap, c´est une riviere qui relie le lac du meme nom, au fleuve du Mekong au niveau de Phnom Penh. Et cette riviere a la particularite de changer de sens au moment de la mousson. Ainsi, quand il y a eu la bousculade meurtriere du pont, faisant plus de 350 morts, c´etait le moment ou le fleuve coulait a l´envers… ce qui fait que les corps etaient charriés par le courant jusqu´au centre ville. Brrr…

Le fameux pont

Bon on a aussi rencontré Sambo, l´éléphant de la ville. On est meme allés le nourrir avec une nana de couchsurfing. C´était genial d´etre aussi copain avec lui. En plus il a une histoire pas drole parce que quand il etait jeune, il a ete pris par les soldats de Pol Pot et a été maltraité pendant plusieurs années. Mais en 82, il retrouve le fils de son ancien maitre qui le récupere et l´emmene a la capitale ou il sera de nouveau bien traité. A présent, a 50 ans, il coule des jours heureux dans le parc du Wat Phnom.

Tiens, j´ai rencontré le dentiste aussi… Pas pour des mondanités cette fois… c´était pour une carie qui s´est déclarée d´un coup. On a ainsi un peu prolongé notre séjour chez Henrik. Il est super sympa et il accepte en souriant.

La coupable !


Apres le dentiste… fais pas la fiere (Phnom… por philadia

D´ailleurs c´est tellement notre copain qu´on lui propose de passer Noel avec nous. On sera a Siem Reap, la ville a partir de laquelle se visitent les temples d´Angkor. On sait que sa copine sera rentrée a Paris et il accepte d´autant plus volontiers. Il posera donc des vacances pour nous y rejoindre.

On part un beau matin en bus en lui disant seulement « a bientot ».

Photos en vrac :

Le chauffeur de rickshaw (narcissique ?)

Ca donne des frissons, hein ?!

Architecture cambodgienne typique

Mais la corruption est partout...! Malheureusement

Ah...! Le Durian... on en parlera en Malaisie (Malaka)... soyez patients ;-)

A lire aussi...

Ce contenu a été publié dans Asie du Sud-Est, Cambodge, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>