Mamoru san

MAMORU SAN NO TAME NI :

Anata to issho ni tanoshikatta da kara, kore wa, anata no tame ni dake desu.
Demo, furansugo da keredomo, shashin o mite kudasai.
Doumo arigatou gozaimasu !

——————————————————————————

Mamoru san

On fait cet article a propos de Mamoru san parce que c’est un personnage qu’on a vraiment beaucoup aime. Tous les Fukuda sont des gens tres bien mais Mamoru san est celui qui rigole le plus. C’est lui qui est venu nous chercher a la gare de Tokuyama. Pour rappel, au resto du repas le premier soir, il avait commande des bieres apres avoir demande a sa femme de conduire.

Mamoru san et skype. Alors il faut savoir que comme des nuls, Philippe et moi on n’avait jamais utilise skype… mais Mamoru san en a decide autrement ^^ Tous les soirs, quand, en attendant le diner, on se mettait a l’ordinateur, il venait nous voir en nous demandant « skypou ? » Alors pour tout vous dire, on n’a pas compris immediatement ce qu’il racontait… puis on s’est dit qu’il devait nous parler de skype… ^^
Et puis… au bout de quelques temps… on s’est dit qu’on allait creer un compte, comme ca, pour voir. Alors lui ca l’a rendu tout content et il a voulu absolument qu’on appelle notre famille… c’etait pas oppressant non, simplement tres insistant. Et donc, un soir, on a appele Christine et Jean-Hugues. Et la on a compris…
Mamoru san est entre en scene, il s’est mis devant la camera et a discute… heu…. a bredouille quelques mots en anglais et japonais avec eux… et surtout il etait tres content de voir son image a l’ecran ! Neanmoins, nous on a pris un sacre coup. Pourquoi ne pas l’avoir fait plus tot ??? On a adore voir la famille. Et il aura fallu qu’un fermier du fin fond du Japon nous donne l’impulsion ^^ Arigatoo gozaimasu Mamoru san !

Seance skype avec le coach !

Mamoru san et ses amis (Police, voisins). Alors en preambule, il faut savoir que la politique japonaise est tres strict en ce qui concerne l’alcool au volant. Il n’y a aucune tolerance. C’est pas 2 verres, ni 1… c’est rien. Et si un automobiliste se fait choper avec une alcoolemie differente de Zero… eh bien c’est retrait immediat du permis. Ca, Mamoru san nous l’a explique des le 1er jour, avec son japonais et notre comprehension aleatoire. C’est pourquoi, un soir on a ete tres etonnes de voir Mamoru san nous proposer  d’aller voir un ami a lui… copain d’ecole meme, alors que l’apero avait ete bien entame ! Ce a quoi il a repondu laconiquement « Police, my friend ».

NB : Ce signe veut dire "moi" pour les japonais

Voila comment on s’est retrouves dans la voiture, a devaler la foret a fond la caisse… Arrives chez eux, ils etaient deja en pyjama. Vous savez les pyjamas longs si sexy ^^  Mais, ils nous ont recu comme il se doit, Umeshu fait maison (comme dans toute bonne famille japonaise) et biscuits apero japonais. On a raconte des banalites… le peu permis par notre japonais rudimentaire. On a raconte qu’on etait au Japon pour 3 mois, qu’on s’etait maries il y a quelques mois, que je suis medecin, que la travail de la ferme n’est pas facile mais qu’on est heureux chez les Fukuda… et, qu’on adore le Umeshu !
Jusque la tout allait bien. Et puis, quand on a enfin laisser le couple d’amis se coucher… Mamoru san, qui etait alors bien gai, et plus que jamais « police my friend » a voulu qu’on aille chez un autre couple d’amis. Mais cette fois-ci quand on s’est gare devant la maison… il etait evident, du moins pour Philippe et moi, que l’ami en question etait deja endormi… Ca n’etait pas eau de roche pour Mamoru san… il est donc rentre dans la maison… et en est resorti au bout de 2 mn en nous disant « sleeping »… Non, sans dec’ ^^

Mamoru san au karaoke. Bon, vous me direz, tout japonais qui se respecte aime le karaoke. D’accord, mais, entre nous, pensez-vous que tous les japonais ont un karaoke dans le jardin, avec les cassettes 10 x 15 cm qui font affreusement penser aux cartouches de jeux des annees 80, ou il fallait etre 3 pour reussir a la retirer de la Sega Master System ? He bien Mamoru san, il en est. Et Mamoru san c’est un tueur de karaoke ! Je vous laisse apprecier. Bon, on pourra remarquer que si Philippe etait ne 30 ans plus tot au Japon, il en aurait ete de meme.


Karaoke sauce japonaise… maison

Karaoke maison

Mamoru san au feu d’artifice. Bon je laisse la parole a Philippe qui va nous expliquer comment ca se passe quand Mamoru san veut faire la fete mais qu’il n’est pas dans la ville ou « Police, my friend ».
Fadia n’etait pas motivee. Je suis donc parti seul avec Mamoru san voir le feu d’artifice a la plage. A l’aller c’est Mamoru san qui a conduit, mais comme il avait envie de picoler un peu, et que, en dehors de Sugane « police not my friend », il m’a demande de prendre le volant du retour. Il pensait aussi dormir un bon coup pendant le retour. Helas je ne connaissais pas assez bien le chemin et il a du faire le GPS jusqu’a 20 min avant la maison. Mamoru n’etait pas tres organise ce soir la. En arrivant a la plage, il a achete 2 barquettes de Takoyaki et 2 bieres. Tres bien, y’avait plein d’autres choses a manger mais je vais pas me plaindre. Une fois les places reservees sur le sable, il me laisse pour retourner vers les stands. La je me dis « chouette on va manger un peu plus ». Non ! Il est revenu avec 2 autres bieres seulement. Sachant deja que je devais conduire, je n’ai pas bu la 2eme biere. En fin de compte, c’est en rentrant qu’on s’est arrete a un 7 ELEVEN pour acheter des boulettes de riz et quelques sushi en barquette. J’ai mange en conduisant de nuit pour la premiere fois sur grande route tres circulee depuis que je conduit a gauche au japon. Mamoru my friend !!

Pause "cafe" avant le feu d'artifice

Mamoru san et Emmanuelle. Ah… ca devient croustillant. Bon, ca c’est a posteriori hein… Au debut quand Mamoru san et sa femme, Midori san se sont mis a nous parler d’un film francais, on a eu un moment de latence en entendant le titre. Emmanuelle… Tient mais il date de quand ? Ah, mais… mais… ils sont en train de nous parler du film erotique qui a defraye la chronique dans les annees 70 ? Alors nous on a un peu vire rouge, ne sachant pas trop quoi leur dire, et puis ils se sont mis a rire et nous aussi. Bref, c’est le seul film francais qu’ils ont vus. Un vrai succes international ! ^^

Alors, ca a ete un bon sujet de rigolade pendant les 3 semaines passees chez eux. En particulier, quand un soir de defi a qui serait le plus drole en utilisant des petites etoiles autocollantes, il a rencherit le mieux en retirant son T shirt, autocollant sur le torse en disant Emmanuelle ! Quoi ? les japonais sont coinces ??? ^^

Il y a bien eu aussi les allusions a notre maison, que tout le monde appelait la « seconde house »… Alors parfois, on nous lancait « seconde house, Emmanuelle ! »
Ah ! Cette reputation qu’on a les francais ! Tiens, parlons-en… Ou qu’on aille en Asie, des qu’on annoncait qu’on etait francais, les gens s’ecriaient que c’etait trop romantique d’etre francais ! Heu.. soit, mais peux-tu developper ? (pour le mentor, suivre ce lien. 7 mn de bonheur) Bref, ils ne developpaient pas, et nous on se demandait ce qu’ils voyaient de si romantique… et on a mis beaucoup, beaucoup de temps a comprendre que c’etait pas le romantisme avec les fleurs, les arcs-en-ciel et les oiseaux qui font cui-cui… non, non, non. Vous vous meprenez les amis… quand ils nous parlent de romantisme et qu’ils rougissent, ils nous parlent de cul. La reputation de seducteur et chauds lapins des francais !
Eh oui, on a cette reputation la, et celle d’etre des gens sales et qui sentent mauvais. Moins glamour…

Neanmoins, Mamoru san nous a laisse un souvenir indelebile. On l’adore !

On est fan !

A lire aussi...

Ce contenu a été publié dans Japon, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>